MAIGRIR coûte que coûte 2

Merci de  liker ma page facebook—>
https://www.facebook.com/MAMIE-ordinaire-ou-presque-Glitter-Girly-714986941951279/

MAIGRIR Coûte que coûte – acte 2

Hello les girly

Dans un premier acte je vous ai parlé de  La chirurgie bariatrique
 voici désormais divers témoignages de personnes opérées des diverses techniques  avec des photos AVANT/APRES 

Je suis à un an de sleeve j ai perdu 44 kilos j arrive en fin de parcours et c’est une renaissance. Je ne regrette ce n’est que du bonheur
Corinne G.

C ‘est mon médecin traitant qui m’a donné la chance de pouvoir changer mon corps car il voyait que j’étais mal dans ma peau il m’a fait une lettre pour le chirurgien je me suis dit que c’est une chance pour changer complètement de vie. Après avoir discuté longuement avec mon chirurgien il m’a donné tous les examens à passer pour pouvoir me faire opérer mon parcours a duré 6 mois après la commission a été accordée (car il faut l’accord de la sécurité sociale) je me suis fait opéré d’une sleeve le 23 mars 2016 . Tout c’est très bien passé, sans aucune douleur (on nous envoie du gaz pour « gonfler » le ventre pour la coélio et 1 patient sur 2 souffre de douleurs dues à ces gaz ;  pour les calmer on a des anti-douleurs et on peut même être sous morphine si vraiment on a trop mal)
Mon poids de départ était à
140 kg et au bout de 7 mois j’avais perdu de 47 kg
Je me sens mieux dans mon corps même si ma perte de poids n’est pas fini je ne suis pas déçue d’avoir franchi le cap
Anne R. 43 ans, Noyon (Oise) – sleeve

Anne AVANT-PENDANT la phase d’amaigrissement et APRES 

*******

La prise de conscience s’est produite en 2011, j’avais 21 ans. Aide soignante, j’ai du m’occuper d’une vieille dame de 200 kg…. et je me suis dit que je ne voudrais pas être dépendante à cause de mon poids. J’ai consulté mon médecin traitant : verdict : 150 kg. J’ai 21 ans et je pèse 150kg !  Ma taille de vêtement : 56. Le 17 décembre 2012, je me fait opérer d’une sleeve.
En août 2014, je subis une chirurgie esthétique pour enlever le surplus de peau.
Cette opération a radicalement changé ma vie. Aujourd’hui je grignote a nouveau… certes , moins qu’avant. Il faut bien prendre conscience que la chirurgie bariatrique n’est pas une baguette magique : c’est une aide et la volonté compte énormément ! et si l’on est pas prêt a changer ses habitudes alors ça sera un échec assuré. Il faut etre prêt psychologiquement a affronter les années qui vont suivre… mais si c’était à refaire, je le ferai encore
Justine C. 25 ans, Bassac (Charente) – sleeve – perte de 60 kilos !

Justine

*****

J’ai fait le yoyo toute ma vie et fait toutes sortes de régime.Quand j’ai passé la barre des 100 kg j’ai dit stop , mon médecin m’a conseillé un bon chirurgien sur Bordeaux. Depuis que j’ai fais le by-pass (à l’âge de 57 ans) je n’ai plus de d’ hypertension ni de diabète. Je revis , je peux jouer avec mes petits enfants sans problème et je ne suis plus essoufflée.
Jacqueline 62 ans, Bordeaux – Je pèse 60 kilos aujourd’hui.

Jacqueline

*****

J’ai toujours été ronde et j’ai toujours voulu agir pour mon poids. Je me suis lancée dans les démarches à 17 ans pour que je sois opérée après ma majorité car je pesais 152 kilos ! Au bout d’un mois, j’avais accumulé une perte de 12 kilos. En trois mois, 30 kilos.
Je n’avais pas imaginé que je perdrais autant en si peu de temps. Au bout de un an,
mon poids se stabilisais : j’avais perdu 60 kilos. Encore aujourd’hui j’ai du mal à me rendre compte que perdre 60 kilos est énorme. Malheureusement, au bout de quelques années, le corps reprend ses habitudes et ont reprend généralement du poids. En principe c’est entre 5 et 10% du poids perdu. Or, moi j’accumule une reprise entre 15 et 20 kilos… Comme ma prise de poids refuse de s’arrêter, mon chirurgien va me faire une deuxième manche. On va transformer ma sleeve en un bypass. Le but de cette opération étant surtout de stabiliser mon poids, même si j’espère en reperdre un peu ;
Bilan : je trouve cette chirurgie extraordinaire ! J’ai passé tellement d’années à  souffrir de mon poids, j’ai eu de l’hypertention, j’ai souffert des genoux et du dos
Avec mes 152 kg je m’habillais comme je pouvais maintenant je m’habille comme je le veux ! Je trouve ma taille un peut partout, je n’ai plus honte d’aller dans les magasins, on ne me regarde plus comme un monstre. Et gros bonus, grâce à la confiance que j’ai regagné en moi, j’ai trouvé l’amour !!! C’est pas beau ça ?
Si je devais le refaire je referais sans aucune hésitation ! d’ailleurs je vais le refaire !!
C’est tellement fantastique ! C’est comme une délivrance !
Kimberley C., 21 ans, Dunkerque ( 59 ) – Sleeve -60kg. En attente d’un bypass

kim

Kimberley

*****

J’ai fais mon premier régime à 18 ans et j’avais perdu 15 kilos. Je me suis maintenue pendant environ 7 ans mais les aléas de la vie (chômage, perte d’un embryon.. grossesse… ) ont fait que j’ai regrossi et j’ai enchaîné les régimes en tout genre j’ai fais le « yoyo » pendant plusieurs années jusqu’au jour ou j’ai entendu parler des chirurgies bariatriques. Au début j’étais réticente JAMAIS je ne ferais une opération comme ça !
et après un an de réflexion (déjà ça prend au moins 4 à 6 mois le temps de voir tous les spécialistes) voilà le jour J : on va me faire une sleeve.
Opérée depuis le 30 aout 2016 j’ai perdu 12 kg, le premier mois on perd plus de poids ce qui est normal, on se réalimente peu à peu en suivant notre protocole à la lettre je n’ai fait aucun écart.
Au bout d’un mois et demi je pouvais pratiquement remanger de tout MAIS en petite quantité, Je ne me prive pas mais je reste bien sûr « raisonnable » par exemple je mange une crème dessert environ 2 ou 3 fois par semaine, il faut mieux privilégier les fruits frais compote  yaourt nature ou aromatisés qui contiennent moins de calories que la crème dessert mais  plus de bonnes choses nutritives ! Il ne faut pas se frustrer. Pour le moment je n’ai aucun blocage alimentaire, mais je n’ai pas assez de recul, par contre j’ai une aversion pour l’eau donc c’est assez ennuyeux d’autant plus que je n’étais pas buveuse de soda (soda interdit car il dilate l’estomac), jus de fruit, donc pour le moment je bois un jus de fruit le matin et de l’eau aromatisée dans le courant de la journée. J’espère que pour cet été j’arriverai à passer au-dessus de cette aversion et boire de l’eau.
Je me sens mieux dans mon corps et dans ma tête, on me voit plus gaie plus joviale.
Je refuse depuis au moins 3 ans les sorties dansantes mais ça me manque de plus en plus et bientôt je vais de nouveau aller m’amuser sur le dance floor car j’adore ça !
Maryse D. 54 ans, Cambrai (Nord) Sleeve depuis le 31 aout 2016 – perte 12 kilos.
Animatrice du blog

P11909592_1

Maryse

*****

 

Publicités

MAIGRIR coûte que coûte

Merci de  liker ma page facebook—>
https://www.facebook.com/MAMIE-ordinaire-ou-presque-Glitter-Girly-714986941951279/

MAIGRIR Coûte que coûte – acte 1

Hello les girly

Je viens vous parler de La chirurgie bariatrique , un sujet assez complexe
pour les personnes non concernées.
Je ne demande pas qui est POUR qui est CONTRE

J’espère simplement au travers de ces lignes que vous comprendrez mieux
les personnes en obésité qui désire en finir avec leur surpoids.
Il y a beaucoup de choses à dire, à expliquer ! Je ne peux hélas tout écrire
bien trop complexe alors j’en parle dans les grandes lignes MAIS je suis ouverte à vos questions et j’y répondrais dans la mesure de mes connaissances.

Tout d’abord je suis concernée car si vous suivez  mon blog depuis un certain temps, vous savez que j’y ai eu recours.

LA CHIRURGIE BARIATRIQUE est une GRANDE AVENTURE
que je vous narre ci-dessous.
L’article sera complété par des témoignages  dans un 2e acte
(à voir ici)

La chirurgie bariatrique ? quesako ?

La chirurgie bariatrique est un type de chirurgie consistant à restreindre l’absorption des aliments, diminuant, de fait, l’apport calorique journalier : elle apporte un remède chirurgical à l’obésité.

La chirurgie bariatrique est une opération lourde, réservée aux personnes réunissant les trois critères suivants :

  • souffrant d’obésité massive, caractérisée par un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 40 ou d’obésité sévère (IMC ≥ 35) associée à au moins une complication pouvant être améliorée grâce à la chirurgie ;
  • pour lesquels différentes tentatives de régime amaigrissant ont échoué ;
  • qui ne présentent aucune contre-indication à la chirurgie ou l’anesthésie générale.

Avant l’opération il faut consulter un certain nombre de spécialistes : endocrinologue, nutritionniste, gastroentérologue, psychologue ou psychiatre, cardiologue

La consultation psychiatrique a pour but de repérer les éventuelles contre-indications que sont, en particulier, les troubles du comportement alimentaire : boulimie ou autre :
Les patients sont opérées de l’estomac pas de la tête !
Il existe plusieurs sortes de chirurgie mais je vais vous parler par la suite des 3 principales

1) L’anneau gastrique ajustable (de moins en moins pratiquée),
2) la gastrectomie longitudinale (sleeve),
3) le by-pass gastrique (ou court-circuit gastrique),

Ces techniques sont généralement pratiquées par cœlioscopie
La durée de l’hospitalisation est de 2 à 6 jours.

Importance d’un suivi ultérieur
Les patients qui subissent une importante perte de poids doivent être suivis annuellement par une équipe multidisciplinaire qui, en plus de l’équipe chirurgicale (notamment attentive aux complications précoces et tardives), inclut des nutritionnistes, des psychologues et des médecins spécialistes. Une chirurgie plastique est souvent nécessaire.

La récidive de l’obésité peut se voir dans un peu moins d’un cas sur 10 sur le long terme

Engagement du patient : 
La réussite de l’opération dépend du respect par le patient de 3 engagements

  1. le changement durable de ses habitudes alimentaires et la pratique régulière d’une activité physique ;
  2. la prise quotidienne à vie de compléments en vitamines, en minéraux et en oligoéléments ;
  3. un suivi médical annuel à vie avec l’équipe pluridisciplinaire si le suivi à vie n’est pas proposé partout il faut consulter en cas de début de reprise de poids.

Bien souvent certains patients perdent tellement de poids qu’il arrive que ces derniers soient en dénutrition,  les conséquences sont nombreuses : perte de cheveux, ongles cassants, déchaussement des dents… certains peuvent faire un blocage sur certains aliments j’ai du mal à comprendre pourquoi, je n’ai hélas pas assez de recul vis à vis de ma chirurgie, mais je suis une personne qui pose beaucoup de questions à l’équipe pluridisciplinaire, ma prochaine réunion de suivi aura lieu en Janvier 2017.

LES OPERATIONS 

ANNEAU : La gastroplastie (ou anneau gastrique) consiste à mettre un anneau en silicone, dont le calibre est modifiable facilement, autour de la partie supérieure de l’estomac. L’anneau peut être resserré ou desserré grâce à un petit boîtier situé sous la peau (en général au niveau de l’abdomen). Ce boîtier est relié à l’anneau gastrique par un petit tuyau.  L’estomac est ainsi réduit donc les patients mangent moins
Les vomissements sont assez fréquent et assez douloureux, parfois les aliments « passent mal » ce qui provoque de fortes douleurs (spasmes)

anneau-gastrique

ANNEAU

SLEEVE : L’intervention de la Sleeve gastrectomie ou  » gastroplastie verticale calibrée avec résection gastrique  » consiste à retirer une grande partie de l’estomac, pour former un tube.
Les agraphes (on les voit sur le dessin) restent à vie.

photo1_sleeve

SLEEVE

BY PASS L’intervention du bypass gastrique consiste à réduire le volume de l’estomac et à modifier le circuit alimentaire.

bypass-gastrique

BYPASS

Pour le by-pass, les aliments ne passent plus par l’estomac et la partie supérieure du tube digestif, ils vont directement dans la partie moyenne de l’intestin grêle.

Contrairement à la sleeve l’estomac se trouve réduit mais on ne retire pas !

Le bypass agit par plusieurs mécanismes qui s’associent :

  • Une restriction (comme l’anneau et la sleeve)
  • Une malabsorption : les aliments sont moins digérés
  • Un dumping syndrome : (l’ingestion d’aliments très sucrés en quantité importante entraine une sensation de malaise général et une accélération du pouls, ces aliments doivent donc être pris en petite quantité)

La sleeve et l’anneau ne faisant pas partie de la technique de malabsorption il n’y a pas de dumping syndrome pour ces deux opérations, cependant des patients sleevés disent ressentir des malaises ressemblant à un dumping.
AMAIGRISSEMENT : Les personnes qui ne connaissent pas les parcours de la sleeve et by-pass ne savent pas qu’en fait SEUL le corps va décider de notre perte de poids, il peut y avoir des PALIERS (presque pas ou pas du tout de perte pendant quelques semaines)
et recommencer à perdre du poids. Les opérés entendent souvent « il est temps que tu arrêtes de maigrir » hélas ils n’y peuvent rien !

NE DITES JAMAIS QUE C’EST UNE SOLUTION DE FACILITE

une personne dite « normale » qui n’a aucun soucis de poids (même si elle mange bien  Eh oui ! Ça existe!) ne comprend pas forcément la détresse dans laquelle peut se trouver une personne obèse (moqueries surtout chez les jeunes, harcèlement, descrimination) j’ai même entendu qu’une jeune femme qui s’est fait opérée et qui a perdu beaucoup de poids à trouvé du travail alors qu’en surpoids elle n’en trouvait pas !

Bien évidemment il faut équilibrer ses repas, prendre des collations et ASSOCIER UNE OU DES ACTIVITES PHYSIQUES

ne pas se mettre au régime !

Il faut aussi ne pas boire 30 minutes avant les principaux repas,
PENDANT ces repas NI 30 minutes après ce qui n’est pas toujours évident.
Le mois suivant les opérations surtout la sleeve et le by-pass il faut suivre ce qu’on appelle un « protocole » alimentaire, c’est à dire qu’on nous donne des « conseils »

ex : manger semi liquide ou liquide pendant 15 jours et ensuite manger mixé pendant les 15 autres jours, introduire les morceaux peu à peu etc. Voir exemple ci-dessous. 

img013img014

J’espère que cet article vous a éclairé sur ce sujet assez controversé !

DIY – CARTE DE NOEL/VOEUX

Hello les girly
 
Oui oui oui ! les jouets de Noël sont en rayon déjà depuis quelques semaines 
Les magasins sont en train d’installer sapins et décorations diverses. 

A l’ère d’internet, des e-cards et des sms  les gens envoient de moins en moins de cartes. Néanmoins, l’an dernier je me suis lancée dans la carterie  (voeux, Noël, anniversaire) et j’ai parfois quelques demandes.

La dernière fois que je vous ai parlé de scrapbooking on m’a demandé d’expliquer comment je fais.
Ensuite, je vous propose un petit DIY 

  1. j’en fais avec des découpes faites avec une machine qu’on appelle une « big-shot » 
    c’est une scropine virtuelle de la région Parisienne qui m’a gracieusement envoyé des découpes.
    (scropine = copine qui fait du scrapbooking)
  2. je récupère des anciennes cartes à droite et à gauche et je refais de nouvelles cartes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici une explication simple d’une carte ou il faut peu d’investissement 

Matériel
 1 feuille blanche 21 x 29.7 un peu épaisse 
1 perforatrice « étoile » 
1 feuille de papier brillant ou glitter
1 encre
1 tampon encreur (les tampons clear -transparents- coûtent moins chers ils sont vendus en planche par thème)
1 stylo gel (ou un simple stylo)
1 bâton de colle

dsc02756

Méthode
Couper la feuille en 2  : vous aurez ainsi deux bases pour faire 2 cartes
Plier la demi feuille en deux 
Avec la perforatrice découpez des étoiles dans la feuille brillante 

Personnellement, après avoir repéré l’endroit je tamponne avant de terminer la carte
(il faut attendre que l’encre sèche) une petite maladresse sur la carte terminée et c’est fichu..

dsc02763

Coller les étoiles sur différents niveaux et à partir du haut tracer un trait jusqu’à l’étoile
Dessiner un petit noeud et voilà ! votre carte est faite… 

dsc02764

Voici une autre carte faite avec deux perforatrices « coeur »,
du papier genre canson vert et des strass. 

dsc02769

****INFO**** INFO****
Je suis en « rupture de stock d’images » je récupère pas mal,
ce qui me permet de « refaire » une nouvelle carte avec d’anciennes y mettant ma touche personnelle,
ainsi je peux proposer des cartes à petits prix.

Donc si vous avez chez vous quelques jolies images de Noël, ou d’anciennes cartes de voeux, d’anniversaire etc etc… 
(ou chez vos parents, grands parents, tatas, tontons enfin qui vous voulez !) je suis preneuse !!
même si elles sont écrites.. je ne cherche pas des cartes neuves.
Donc si quelqu’un désire m’en envoyer ce serait cool !
Pour limiter les frais n’envoyez pas les cartes entières, juste l’image principale 

Voici un exemple de carte faite la semaine dernière pour une demande d’anniversaire sur le thème nature et dans la mesure du possible une chouette 
(en photo le rendu est un peu fade, mais en réel elle a énormément plu)
dsc02727