Mon parfum chez Exhalessence

Hello les girly 

J’ai eu l’occasion de tester un parfum de chez Exhalessence
Il y a quelques années j’avais acheté une copie de parfum
j’avais été très déçue car c’était une horreur ! 
Par contre sans tarder je peux vous dire que chez Exhalessence
c’est loin d’être le cas !
Déjà ce ne sont pas des copies, mais des génériques
J’ai testé une référence qui correspond à Angel 
Angel est MON PARFUM préféré, mais le budget est assez conséquent
Mais avant de vous en dire plus, je vous parle déjà de la société !

Exhalessence

Exhalessence est une société (SAS) créée le 01 Juin 2016.
Elle est spécialisée dans le secteur d’activité du commerce de gros de parfumerie.
Forts d’une expérience de 15 années dans le monde de la vente à domicile, les dirigeants
de la société ont décidé de s’associer pour proposer des produits de grande qualité,
hautement concentrés, 100% Français à prix abordable !  Les eaux de parfums
fabriquées par la société sont des parfums 100% Français, non testés sur les animaux.
Les références sont de la même famille olfactive, et ont les mêmes facettes
que les parfums de parfumerie.
Cependant, les parfums n’en sont constitués qu’à 98% et rentrent donc dans la légalité
Française concernant les parfums génériques.
La société vend une référence et en aucun cas le nom une marque autre
qu’Exhalessence.
52532742_10218153316294206_2496729948761358336_nC’est Vanessa VDI chez Exhalessence qui m’a offert ce parfum
et je la remercie. Faisons un peu connaissance avec elle :

Je m’appelle Vanessa,  j ai 31 ans et 2 garçons de 7 et 2,5 ans qui s’appellent Sacha
et Liam. Je vis à Kerlouan petit village breton à 30 kms de Brest.
Je me suis lancée dans les parfums pour rencontrer des gens (Et il faut bien avouer
qu’ en voyant à quel point les produits plaisent et les ventes que je fais je suis bien contente  
d avoir ce complément de salaire non négligeable!!!

MON TEST
Sans tarder je vous confirme que je n’ai pas été déçue ! j’ai vraiment bien retrouvé
la fragrance de Angel ! D’ailleurs je l’ai fait sentir à une cousine en lui demandant
à quoi lui faisait penser l’odeur et sans aucune hésitation directement elle m’a répondu ça sent le parfum Angel !
je ne lui avait rien dit bien sûr !
******
J’ai reçu le parfum enveloppé avec soin :
entouré de papier-bulles, dans une enveloppe à bulles !
De plus, il se trouve dans une boite, il est bien calé dans la boite
Franchement il faudrait vraiment y « aller au marteau » ou rouler dessus pour
qu’il arrive en mauvais état !

52255789_10218153312494111_8584470397167075328_n

Le flacon est incassable. Il possède une pompe doseuse. Le flacon est même « recyclable »
car il s’ouvre. Du coup à la fin on peut s’en servir pour y mettre autre chose
en le rinçant bien à la fin je pense y mettre pourquoi pas mon tonique  ?
quand je pars en WE ou à ma caravane j’aime bien avoir des petits flacons
bien pratiques pour mettre dans un sac
J’ai même dit « dommage que la Société ne propose pas de recharge sans pompe »

Le format que j’ai reçu a une contenance de 50 ml pour un prix de 20 euros.
Sinon il existe un format de 100 ml au prix de 29 euros

Je vous propose de retrouver Vanessa ICI

Je remercie Vanessa qui m’a offert ce parfum.
51675119_10218153315774193_5313484748335611904_n

Un commentaire est toujours le bienvenu !
il aide à faire avancer le blog. 
Merci de m’avoir lue,
Maryse,  mamie ordinaire ou presque.

 

pour info composition du parfum: Alcohol denat, parfum / fragrance, aqua / water, butylphenyl methylpropional, coumarin, linalool, limonène, geraniol, amyl cinnamyl, citronellol, eugenol, hesyl cinnamal, benzyl salicylate, citral, cinnamal, isoeugenol, benzyl benzoate
Publicités

MON AMOUR DE POUPEE

Hello les girly

Vous souvenez vous de votre première poupée?
Quel est le genre de poupée que vous aviez eue ?
Alors  j’ai 56 ans je peux vous dire que les poupées d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec les poupées actuelles !
Comme on dit « de mon temps » les poupées avaient un corps dur,
donc compliqué à déshabiller et rhabiller pour vraiment pouvoir jouer
à la petite maman.
J’ai donc craqué lorsque mon chemin virtuel a croisé celui de

MON AMOUR DE POUPEE

collection-poupees
Fondée en 2009,  le nom de cette entreprise a été suggéré par la fille des créateurs
qui ont cherché des fabricants gardant la tradition et la fabrication artisanale.
J’ai d’ailleurs récemment vu un reportage sur les poupées artisanales fabriquées
en Espagne. Je pense qu’en France il y en a peu.
Mon Amour de Poupée propose des poupées pour jouer et/ou à collectionner,
de toutes origine et ethnies

Une poupée dans laquelle l’enfant reconnaîtra un copain de classe ou de crèche.

Chaque poupée est délicatement parfumée à la vanille, la rose, le caramel ou encore
le chocolat. tous les modèles sont soumis à la norme CE.

J’ai eu le grand privilège de recevoir une poupée qui sent bon la vanille,
une jolie petite fille blonde habillée d’un gilet à capuche en feutrine gris,
sa robe printanière est assortie au manteau et  un joli ruban de  velours rose sur la robe
se rapporte au ruban du gilet. 
52094016_10218129213451650_7806557910401548288_n
La poupée mesure 40cm, son corps est mou donc malléable.
Ses cheveux blonds et soyeux sont cousus sur la tête. On peut habiller la poupée
en Taille préma.  Elle a une tétine et des jolis chaussons ! 

Il n’est pas conseillé d’offrir une poupée de cette qualité à une petite fille de moins
de 3 ans par contre 56 ans c’est possible (LOL) d’ailleurs j’ai lu sur le site une jolie
histoire hyper émouvante qu’une dame âgée de plus de 90 ans avait reçu une poupée
pour son anniversaire car son souhait le plus cher avant de « partir » était d’avoir
la poupée dont elle rêvait et qu’elle n’avait jamais pu avoir.

51424827_10218129209371548_123615931942305792_n

Comment les yeux de Hina ont pétillé lorsqu’elle a découvert la poupée !
Comment la mamie que je suis ne pourrais pas être émue de pouvoir offrir un tel cadeau,
j’avais offert une poupée interactive à sa maman pour ses 5 ans mais hélas elle est très vite
tombé en « panne » et depuis je n’avais plus oser réinvestir dans un achat assez onéreux à
l’époque pour lui remplacer sa poupée « malade » il fallait envoyer sa poupée,
faire un devis et voir si réparable ! j’ai préféré y renoncer.

Je trouve que Hina est encore un peu jeune pour avoir une poupée qui coûte assez cher
sous prétexte qu’elle fait tout comme un vrai bébé,
j’avoue que l’épisode de la poupée de sa maman m’a laissé un goût amer.

 

« Mamie elle sent la vanille » s’est éclaté Hina
52063574_10218129208211519_6111085378070904832_n

Regardez moi ces yeux remplis d’étoiles
(et la bouche pleine de biscuit!!)

Seul petit bémol « les yeux ne se ferment pas »

donc Hina m’a dit le bébé ne fait pas dodo.

En conclusion je dirais que les poupées ont de jolies expressions,
il y a un grand choix pour tous les goûts et aussi pour tous les budgets.

Vous pouvez retrouver Mon Amour de Poupée sur Facebook pour voir tous les modèles ! Ils organisent  des concours également pour vous faire gagner une poupée alors n’hésitez plus, ça serait dommage de passer outre.

 

Je remercie l’équipe de Mon Amour de Poupée
pour m’avoir offert l’opportunité de faire cet immense plaisir à ma petite fille !
J’espère donc que cet article vous donnera envie d’en acquérir une !
Un commentaire est toujours le bienvenu.
Sachez plus il y a de commentaires, plus les statistiques augmentent
plus j’aurais de chance d’obtenir des partenariats et sachez que je demande TOUJOURS
l’élaboration d’un concours pour vous !
Maryse.

MES COURONNES FLEURIES

Hello les girly,

Vous souvenez vous, il y a quelques semaines je vous avais parlé des baguettes magiques
un loisir créatif de chez Pirouette Cacahouète
à voir ou revoir ICI
Et bien, j’ai l’honneur de vous présenter une de leur nouveauté : 

6 COURONNES DE FLEURS à confectionner

dsc06610

Dans la pochette on trouve 6 planches  (2 de chaque coloris) prédécoupées
pour confectionner des couronnes de fleurs et  6 fils dorés.
Il n’est pas nécessaire d’avoir des ciseaux,  ni colle !
Il suffit d’enfiler le fil dans les petits trous ça tient un peu comme par magie !
dsc06625

Cette activité est plutôt destinée aux filles à partir de 5 ans
mais les garçons ont pris plaisir à en confectionner,
Hina est encore jeune et n’a pas encore acquit la dextérité
mais mamie veille aux grains !

des moments de jeu à partager en famille autour d’une fournée de crèpes !

Le positif c’est qu’il n’y a besoin d’aucun matériel, on peut les monter,
démonter les fleurs. On explique aux plus petits comment il faut procéder,
tenir la feuille et la fleur en même temps pour Hina encore un peu plus difficile,
mais elle n’a que 3 ans et demi or c’est préconisé 5 ans.
Hunter avait lui aussi à un moment donné mis la fleur à l’envers, donc ça les apprend en
même temps de bien réfléchir et puis de bien manier et de tout tenir
(3 formes différentes à tenir d’une main pendant que l’autre main enfile le fil doré.
***************
Retrouvez vite les couronnes de fleurs ICI 
C’est une NOUVEAUTE !
Le prix ? 12,90 euros.

Un peu de curiosité? retrouvez aussi un de mes anciens articles sur
les cadres à colorier et à fabriquer (toujours sans matériel  genre ciseaux, colle)
fleurs

Même malade Hina est une jolie princesse avec sa couronne de fleurs ! 

 

Merci d’avoir pris le temps de lire mon article, 
et de donner votre avis !
ça aide le blog à avancer et à pouvoir vous gâter d’avantage encore !
Maryse 

LES PIRATES et LE CORPS HUMAIN

Hello les girly 

Nous sommes Yanis et Hunter deux pirates de bientôt 8 ans !
c’est mamie qui le dit !   alors elle a choisi ce thème pour passer un mercredi
après midi récréatif et amusant grâce aux Editions USBORNE

LES PIRATES – décalcomanies
dans le thème : Mes petites décalcomanies
Avec plus de 200 décalcomanies

DSC06637

Nous ne pensons pas utiles de vous rappeler comment on utilise les décalcomanies
un crayon pas trop pointu (ou un stylo) mais on préfère le crayon et voilà !
on anime des scènes du livre. Comme nous sommes deux forcément on ne peut pas jouer
avec le même livre, de ce fait, pendant que l’un s’amuse avec
LE CORPS HUMAIN – Les autocollants
l’autre fait une ou deux scènes de décalcomanies et vice versa.

DSC06646

Avec les 200 décalcomanies il y a de quoi faire ! des nombreux pirates,
quelques singes effrontés…
On découvre aussi la vie quotidienne à bord d’un navire pirate.
Désormais nous savons lire c’est d’autant plus intéressant.
on se reporte aux dessin comme là sur l’exemple il y a un dessin de pirate en noir et
sur la planche de décalcomanie on retrouve également le même dessin,
ce qui signifie qu’on a pris la bonne planche pour animer la scène.

A l’abordage ! Une bande de pirate attaque un navire marchand !

DSC06654

Il n’y a pas moins de 10 scènes à animer pour un
PRIX de  5,95 euros 
Livre broché.
A partir de 3 ans. Mais personnellement je pense qu’il faut être plus autonome
pour des 5/8 ans c’est top !

********

Pendant que Yanis fais des décalcomanies LES PIRATES
Moi, Hunter je m’éduque tout en m’amusant avec les autocollants à coller
sur un corps humain
Plus de 130 autocollants à coller sur

LE CORPS HUMAIN 

DSC06630

A quoi sert le sang ? combien d’os il y a dans le corps humain ?
La reproduction, la maladie et bien d’autres thèmes sont abordés dans les 32 pages
que contiennent ce livre documentaire.

DSC06655

On trouve les autocollants à la fin, si on se trompe on peut les décoller facilement
et les repositionner

il y a un glossaire aussi qui reprend tous les mots que je ne connaissais pas trop avec les
explications. Je pense mettre un peu ce livre de côté afin de le ressortir c’est encore un peu compliqué de tout retenir .
Mamie dit que entre 8/10 ans c’est l’âge idéal, car à 6 ans (ce que dit le site Fnac)
les enfants vont jouer avec les autocollants sans vraiment retenir ni lire.
Selon Amazon ils disent que c’est un livre pour les 9/12 ans et là mamie est tout
à fait d’accord.

32 pages (avec les remerciements) + 8 planches d’autocollants
PRIX 7,95 euros

Retrouvez toutes les actualités sur facebook et également sur instagram

Et vous ? que choisiriez-vous comme livre ?
Pour les petites filles il y a également les autocollants licornes
à lire ou relire ICI

STICK842

Hello les girly 

Depuis quelque temps, javais envie de personnaliser mon cookéo.
Alors quand j’ai croisé une petite entreprise de stickers en surfant sur facebook
j’ai trouvé mon bonheur !

Pleins de stickers à ne plus ou savoir tourner la tête ! 
de la maison à la boite aux lettres, en passant par la voiture
si vous n’y trouvez pas quelque chose je replie mon tablier de mamie !
Alors vite rendez-vous sur le site de STICK842
prestashop-logo-1531490935

STICK842 c’est Angélique 31 ans, 2 enfants (9 et 3 ans )  Elle est originaire du Nord
Vaucluse où elle habite encore à l’heure actuelle.  Elle est créatrice de stick842
depuis mai 2014. De formation mécanicienne en aéronautique, elle a connu une
période  de chômage. Son compagnon a acheté une machine pour faire des pochoir
et elle s’y est intéressée. Vu qu’il y avait de la demande, elle s’est lancée en apprenant tout par elle-même.
Après un  grand nombre de nuits blanches elle a fini par pouvoir proposer
de nombreux modèles différents et l’aventure a commencé.

J’avais flashé sur pas mal de modèles mais je voulais bien sûr trouver celui qui
me correspondait. J’aime les papillons et je voulais également faire référence à mon
blog de mamie.

DSC00544

J’ai donc reçu une planche de stickers qui comporte environ une vingtaine de
décorations pour  13,50 euros (frais de port compris) autrement dit il y a de quoi faire !
Personnellement (comme je le dis souvent) c’est chacun ses goûts et moi  je n’aime pas
que ça soit trop « chargé », je n’ai donc pas utilisé la planche complète.

Pour poser les stickers c’est très facile !
On enlève délicatement la pellicule de papier, on pose à l’endroit ou on veut coller
le sticker, on « maroufle » à l’aide de quelque chose de plat (par exemple une carte
de fidélité magasin un peu rigide ça fonctionne très bien) car il faut éviter de faire des
bulles, on décolle et le tour est joué ! un jeu d’enfant !

ça ne se décolle pas ! on peut nettoyer son cookéo normalement,
moi je le fais avec une éponge humide et je passe un coup au sec.

j’en ai aussi posé sur ma machine à café/dosettes

Voici ce qu’il reste après avoir posé sur mon cookéo et sur ma machine à café
donc on a vraiment de quoi faire.
Je pense à voir si je n’en mettrais pas sur ma cafetière ! 

Alors ça vous plait ? Vous avez un cookéo ou autre chose que vous aimeriez customiser ?
Dites moi tout ce qui est avouable et selon vos commentaires, nous allons réfléchir pour un concours ! 

Retrouvez la page facebook de stick842 ICI
et/ou le groupe LA ou vous trouverez d’autres modèles pour cookéo 
mais aussi des photos d’autres stickers posés que les clients envoient 

PHOTOMAGNET

Hello les girly

Un faire-part naissance ou mariage ?
Un petit mot ? Un courrier important ? un rendez-vous à ne pas manquer ?
Une photo qu’on affectionne ?  
ou tout simplement parce que vous aimez les magnets ?
Plusieurs raisons pour visiter le site de 

PhotoMagnet

dsc00449

Photomagnet a été officiellement lancé en octobre 2006. Basé à proximité de Tours, 
c’est le 1er site spécialisé dans la création de magnets à partir de photos personnelles.
Les magnets sont à 100% français.
On peut aller chercher les photos non seulement sur notre disque dur, 
mais aussi sur facebook et instagram ! 

Ce site propose pas moins de 16 formes : coeur, rond, ovale, nuage, rectangle, pétale,
papillon, carré, étoile, fleur, polaroid, photomaton, maxi format, maxi puzzle,
cloche de Pâques, boule de Noël 

Voici un peu la marche à suivre

On choisit tout d’abord la forme, ensuite le cadrage, le texte si on le désire noter
quelque chose et aussi des décorations.
Pour le test j’ai choisi des modèles différents et des tailles différentes
rond, rectangle, papillon, coeur, fer à cheval.

Voici ce que j’ai reçu  :
Je précise que le « coeur bleu » est pour cacher le visage de Woody
j’ai décidé d’offrir un magnet à ma copinaute blogueuse qui ne souhaite pas
que l’on voit le visage de son fils.

dsc00526

J’ai été un peu déçue :  j’ai mal évalué les dimensions pour les petits magnets
j’aurais plutôt dû choisir un visage en gros plan car vu la taille du magnet plusieurs personnages c’est pas vraiment le top. Donc forcément si en plus, on y ajoute une déco
ou écriture sur un petit format ce n’est pas évident car on n’arrive pas à lire.
Pour vous rendre compte, voici ce que  représente un magnet petit format
vis à vis d’un format photo classique. On ne voit pas bien les écritures et les décos.
par contre pour la taille moyenne (l’ovale destiné à ma copine) il est au top !
Donc c’est à vous de bien regarder les dimensions,
car une fois la commande passée, la réalisation sera conforme à votre commande.
dsc00530

Par contre le grand format est celui qui m’a plu le plus car il représente la taille
de la plupart 
de mes magnets. Sans aucun doute c’est celui que je préfère ! 

dsc00528

dsc00541

Les magnets adhèrent parfaitement bien.

En conclusion un très bon produit rapport qualité/prix, toutefois optez pour juste
un visage pour les plus petits formats.
Les magnets sont vraiment de qualité.

Que pensez-vous de ce concept? pensez-vous commander ?
si oui à quelle occasion particulière pensez vous ? 

Vous pouvez retrouver Photomagnet sur facebook ICI

 

Je remercie Photomagnet pour ces magnets qui m’ont été offerts
Un commentaire sera le bienvenu.
ça m’aide à faire avancer ce blog. Et les partenaires sont bien sûrs friands
de lire ce que vous pouvez penser de leur entreprise.
Alors n’hésitez pas !

 

LETTRE à l’hôpital…

Hello les girly 

Comme vous le savez, j’ai été hospitalisée pour cheville cassée suite à une chute
(malaise à cause d’une gastro-entérite)
Je vous ai posté quelques coup de gueule lors de ses quelques jours d’hospitalisation
Voici le courrier que je compte adresser au service ou j’ai été hospitalisée,
ainsi qu’à la direction.
Je vous préviens que le courrier n’est pas à mon « avantage » ni très « glamour »

*****************

Madame,
Monsieur,

je viens par la présente vous signaler mon mécontentement durant mon séjour au Centre Hospitalier.
Dans un premier temps je vous résume ma journée du samedi 12 Janvier 2019 pour bien se mettre dans le contexte.

Samedi 12 janvier 2019 vers 14 heures une gastro-entérite se déclenche.
J’ai dû attraper le virus par ma petite fille avec laquelle j’ai été en contact.
Après au moins 5/6 allers/retours aux W.C. (diarrhées/vomissements) je suis épuisée et je fais une sieste ponctuée de nouveau par des allers/retours. Je demande à mon gendre de m’amener quelques médicaments (smecta, vogalène, ultra levure) car je n’ai rien chez moi pour soigner la gastro. Ce qu’il fait vers 17h à peut près.
Je prends juste
2 ultra levure et je prépare un sachet de smecta. Je suis prise de nouveau par des diarrhées très liquides et de vomissements en même temps. Je repars m’allonger dans le canapé sans prendre le smecta et je me rendors.
Vers 18 heures l’envie de retourner aux toilettes me reprends, je me lève et je suis prise d’étourdissements.
Je n’ai pas eu le temps de réagir et je me réveille complètement perdue sur le sol
j’ai eu beaucoup de mal à me relever car ma cheville droite me fait très mal.
Cependant je n’ai pas le choix ma gastro me rappelle à l’ordre et je marche avec un bien grand mal jusqu’aux toilettes, la gastro semblerait ralentir car je ne vomis plus mais je vais encore un peu à la selle.

Vers 19 heures je fais intervenir les pompiers pour qu’on m’amène aux urgences car ma cheville a gonflé et la douleur est intense  : je pense à une vilaine foulure.

Au bureau des urgences je signale l’accident en précisant que j’ai une gastro ce qui a occasionné un malaise et une mauvaise chute. S’en suit bien sûr le protocole : attente, radio etc.. ou on m’annonce vers 1 heure du matin que ma cheville est cassée, qu’on va me monter à l’étage au service Traumatologie et que je serais opérée en fin de matinée donc le Dimanche 13 Janvier.

Vers 2 heures du matin, je suis « récupérée » à l’étage par une aide-soignante avec laquelle je discute et qui me demande qu’est-ce qui s’est passé ?
Ironiquement je dis  je suis ici à cause d’une gastro et je raconte ma mésaventure.

– Ah vous êtes bien sûre que c’est une gastro ? En principe vous n’avez pas droit à la chambre particulière mais dans le doute on ne va pas vous mettre avec quelqu’un si vous avez la gastro et puis, peut être vous serez pas opérée demain afin d’éviter de contaminer le bloc.

Une fois en chambre je m’inquiète un peu car je sais que je dois rester à jeun après minuit.
Or je n’ai pas pris mon traitement habituel depuis la veille (le vendredi 11) soit
– 1 crestor 5 mg (cholestérol)
– 1 effexor 75 mg LP (antidépresseur)
– 1 ezoméprazole 20 mg (pansement gastrique)

L’aide soignante me confirme qu’effectivement je vais devoir patienter, ce que je comprend parfaitement même si je risque un état de manque à cause de l’antidépresseur qui m’a été prescrit il y a une dizaine d’années et que je n’ai jamais su arrêter ! J’en connais les effets et ce n’est vraiment pas agréable. Mais du fait que je dois être endormie localement je me réconforte à l’idée que demain je le prendrais vite !

Dimanche 13 janvier. Un peu à la fin de son service l’aide soignante me dit que j’ai du avoir un genre d’intoxication alimentaire car je n’ai plus de symptômes qui font penser à une gastro !
Je réponds que ma petite fille l’a eu que je n’ai rien mangé de pas frais ou autre et que pour avoir déjà eu des gastro-entérites j’en reconnais bien les symptômes.

La matinée se passe bien je suis au bloc vers midi. Hyper stressée, le chirurgien Mme Lecomte préfère m’opérer sous anesthésie générale. J’ai un bon réveil je remonte en chambre. Côté soins prise en charge de la douleur, perfusion etc. bref tout ce qui concerne la fracture de ma cheville je n’ai rien à redire.

Là ou ça se gate c’est le dimanche en soirée car je commence à avoir mal au ventre,
«ça gargouille » je me dis ah non la gastro s’est stoppée et revient ? Forcément je n’ai pris AUCUN traitement pour l’enrayer. D’ailleurs je pense aussi à mon traitement habituel que je réclame.
Personne a pensé à mon anti-dépresseur et je suis inquiète car l’état de manque commence à se faire ressentir.
On ne passe pas plus de 24 heures SANS anti-dépresseur or ça fait déjà 48 heures.

L’infirmière me signale qu’elle va se renseigner, ça a mis au moins deux heures pour que je puisse enfin avoir mon médicament.
D’ailleurs côté traitement durant mon séjour ça a été un peu « folklorique » pas d’effexor le lendemain à la pharmacie de l’hôpital : on m’a demandé si j’en avais pas avec moi… Le médicament pour le cholestérol a été oublié aussi au moins une fois quant au pansement gastrique lui est passé à la « trappe » pendant deux jours.
Bref si je dois être hospitalisée de nouveau il faudra que je pense à prendre ma boite à pharmacie avec mon traitement habituel (ce qui pourtant est FORTEMENT déconseillé) car en fait il manquait toujours un médicament de la liste, j’ai même dit heureusement que je n’ai pas une maladie grave !

Lundi 14 janvier pour moi il n’y a plus aucun doute j’ai souvent envie d’aller au wc et je signale de nouveau que j’ai une gastro mais aucune information sur ce sujet n’est arrivée au bureau des infirmières et aide-soignantes, bien que je sois allée deux fois à la selle avant le changement d’équipe dans la nuit du dimanche au lundi, personne réagit, on me dit simplement que seul le médecin peut délivrer l’ordonnance pour qu’on me donne du smecta.
Certes ! Mais si on ne remonte pas les informations, le médecin ne peut pas deviner !
Au cours de la journée de ce lundi, je sonne pourtant plusieurs fois pour réclamer le bassin.

Mardi 15 janvier vers 8h15 je sonne car j’ai de nouveau envie d’aller au toilette et on me répond
« je passerais après les petits-déjeuners »
Là c’est le coup de grâce, je suis « achevée » j’imagine déjà la catastrophe : tout part dans le lit, dégoût, mon inconfort, ma dignité, le travail que ça va donner et je me met à pleurer en lançant que j’ai une gastro et qu’il est impossible pour moi d’attendre la fin de la distribution des petits-déjeuners, que je veux SORTIR de cet enfer !
Une aide soignante arrive et me demande pourquoi je me met dans un état pareil et je peux enfin me soulager toujours sur le bassin car selon les « directives » je n’ai pas l’autorisation de me lever.

J’apprends vers 9 heures que mon ami ne viendra pas me rendre visite car il a… vous ne devinez pas ?
LA GASTRO !

Vers 10 heures, une infirmière et un aide-soignant ou deux aide-soignants, bref je ne sais plus peu importe, arrivent pour la toilette et m’indiquent qu’aujourd’hui je me lève pour la faire moi-même dans la salle de bains.
Je signale que je ne peux pas et sans attendre mon explication elle lance « si si elle va se lever! »

En fait, la chirurgienne était passée et en attendant de poser la botte en résine, je me retrouvais juste avec l’attelle postérieure l’aide-soignant a soulevé le drap et a confirmé qu’effectivement je ne pouvais pas me lever tel quel et il est allé chercher de quoi refaire le bandage.

Je me lève et on me tend le déambulateur ; je prend un peu peur car forcément vu que j’ai fait un malaise à cause de cette gastro et que je l’ai encore j’ai peur de refaire un malaise et je le signale et on me répond un peu sèchement il ne faut pas que j’y pense c’est justement en y pensant qu’on va tomber !
Là j’éclate je tape un coup sur la table du petit déjeuner, en demandant quand va-t’on soigner ma « putain » de gastro ! Car j’ai un peu l’impression qu’on ne m’écoute pas non non et non ! Ce n’est pas une intoxication alimentaire et puis même si cela avait été le cas sous prétexte que je suis dans le service traumatologie on ne voit pas ce qu’il peut y avoir à côté ? !

Que mes informations ne sont pas remontées, qu’on me prend pour une conne et que le questionnaire de satisfaction sera chargé et pas anonymement, que j’y mettrais mon nom et mon adresse mail et s’il le faut mon numéro de téléphone ! L’aide-soignant hausse un peu le ton et indique que dimanche il était de service et que je n’ai pas été à la selle de la journée !
Je réponds que j’ai subi une anesthésie générale que peut être ça a tout stoppé ! D’ailleurs je n’avais pas uriné de la journée non plus. Si moi, qui ne fait pas partie du personnel soignant je me doute que l’anesthésie général à stoppé l’évolution que les soignants devraient quand même le savoir et j’ai d’ailleurs signalé la gastro en arrivant samedi ! Qu’en théorie les informations doivent bien se trouver quelque part !!


J’ai eu un peu l’impression que ce coup de gueule n’a pas été bien pris. J’ai eu le ressenti d’avoir été « punie » car la suite est encore plus folklorique !
Le personnel de santé me laisse seule dans la sdb vu que je devais aller aux wc.

On me ramène le fauteuil et on m’indique une fois ma toilette terminée il faudra sonner pour qu’on me ramène.

Super ! Je me suis retrouvée « coincée » sur le wc, j’ai réussi à me relever avec du mal car je n’étais pas dans une grande forme (d’ailleurs j’ai déjà fait des malaises par suites opératoires) et ou du fait que je sois alitée plusieurs jours de plus j’étais assez fatiguée car mes nuits sont courtes et un peu douloureuses. J’ai aussi perdu l’appétit.
Donc je pense que c’est légitime d’avoir une crainte d’un autre malaise !
Malheureusement j’ai pas trouvé comment enlever le frein du fauteuil qui me gênait, j’ai du me laver sur un pied appuyée contre le mur de la sdb. Bref, une toilette sommaire, car je commençais à avoir mal à la jambe valide.
Je dois dire que je ne suis pas sportive non plus ! Alors les jeux à cloche pied ce n’est plus trop de mon âge !!! j’étais en pleurs ! Je me suis dis heureusement encore que je n’ai que 56 ans !
Ça « craint » si un jour je dois être hospitalisée de nouveau j’en ai déjà peur par avance ! Surtout si à ce moment là je suis plus âgée !


Rassemblant le reste de force j’ai réussi à pousser un peu le fauteuil pour m’y asseoir et enfin j’ai sonné.
L’aide-soignant me ramène et tente une plaisanterie mais je me renferme comme une huître.
En fin de matinée, il me demande si je vais encore au toilette et ô miracle ! On me ramène un Smecta !

Le midi, on vient débarrasser mon plateau repas et voyant le peu que j’ai mangé on s’interroge je réponds que je mange en fractionné parce que j’ai subi une sleeve. Et la on me répond : « c’est peut être pour ça vos diarrhées ! »
je n’en croyais pas mes oreilles ! J’ai répondu «  non car la sleeve on est constipé, c’est avec le bypass qu’on a plutôt des diarrhées » D’ailleurs j’ai aussi rencontré un soucis quand comme moi on a subi une chirurgie bariatrique on doit fractionner les repas hors quand on récupère le plateau repas il est INTERDIT de garder les couverts ! Du coup j’ai du manger mon entrée vers 14 heures avec une petite cuillère : un peu compliqué de manger des coeurs d’artichaut avec une cuillère en plastique ! D’ailleurs forcément en voulant couper un bout la cuillère a cassé. Certes je dois me plier aux consignes de sérurité en rigolant j’ai même dit pourquoi ? Il y a des suicides à la fourchette ? ! Bref s’il y a une prochaine hospitalisation (peut être pour retirer la plaque de ma cheville) je vais devoir prendre et ma pharmacie et des couverts !


Dans l’après midi du mardi 13 janvier on me ramène 3 « smecta » en me conseillant bien sûr de ne pas non plus en abuser. Personnellement un suffira, j’en prendrais un deuxième le mercredi matin.

Bref dans ce roman dont je suis l’héroïne ! je déplore le fait que les patients ne sont pas assez «écoutés »
Au départ les pompiers ont du noter sur leur feuille d’intervention que j’avais une gastro et que c’est suite au fait que je me sois « vidée » que j’ai eu ce malaise que je suis tombée et que je me suis relevée avec une forte douleur !
J’étais dans le service traumatologie du coup la gastro tout le monde s’en fichait de ma gastro

Donc si je comprend bien un cancéreux qui se casse une jambe on va pas soigner son cancer non plus ?

Je pense que ça ne servira pas à grand-chose d’avoir fait ce courrier, mais au moins, ça m’aura permis de dire ce que j’avais à dire ! Si ça pouvait un peu faire avancer les choses. Je sais bien quand on est infirmière ou aide soignant ce n’est pas évident mais un peu de compassion ou un peu plus d’humanité de certains membres du personnel ne ferait pas de tord !

Je prend exemple sur le dimanche matin une seule personne m’a aidée à la toilette et pour changer le lit.
Le lendemain elles étaient deux et on a oublié de me proposer le lavage de dents, les fesses n’ont pas été lavées non plus !
Un autre exemple ou dans la nuit du lundi au mardi après une énième fois d’avoir posé le fessier sur le bassin l’infirmière me demande de me tourner pour m’essuyer, et la j’ai bloqué : « pourquoi c’est vous qui allez me torcher ? Elle me répond que oui ça fait partie de son travail et se demande comment je fais sinon ?
« bah je le fait moi-même depuis plusieurs fois même que c’est pas vraiment rigolo car peu m’avancent de quoi me frotter les mains après m’être essuyée ! Pas très glamour !

Je vous remercie de m’avoir lue.

 

Vous est-il arrivé des choses « bizarres » ou ce que vous considérez « pas normale »
lors d’une hospitalisation ? Racontez-moi !